Les verres correcteurs proposés sont adaptés aux défauts de vision.

Les verres simple-foyer
Appelés unifocaux, ces verres sont utilisés pour une distance donnée, et se divisent en trois types :
- Divergents pour la correction de la myopie : le verre est mince au centre et plus épais sur les bords.
- Convergents pour la correction de l’hypermétropie : le verre est épais au centre et plus mince sur les bords.
- Toriques pour la correction de l'astigmatisme : la correction du verre varie selon l'axe des lunettes, la correction s'exprime en degrés en fonction de l'axe de la correction.
L’astigmatisme peut être associé à la myopie ou l’hypermétropie.

Les verres double-foyer
Ces verres bifocaux sont destinés à une personne ayant besoin de deux corrections : une pour la vision de loin, une pour la vision de près. La partie supérieure du verre corrige la vision de loin tandis que la zone inférieure corrige la vision de près.

Les verres triple-foyer
Ces verres trifocaux sont destinés à une personne ayant besoin de trois corrections : une pour la vision de loin, une pour une vision intermédiaire et une pour la vision de près. La partie supérieure du verre corrige la vision de loin tandis que les zones inférieures corrigent la vision intermédiaire et la vision de près.

Les verres progressifs
Il s'agit de verres multifocaux dont le foyer est invisible, ce qui représente un intérêt indéniable d'un point de vue esthétique. Du haut vers le bas du verre, la puissance du verre se modifie de façon continue en fonction du port de tête. A l’inverse des verres à foyers multiples (double-foyer, triple-foyer) qui n’offrent une vision claire qu'à des distances données, les verres progressifs permettent de faire le point sur des objets situés à des distances variables.